Vol à l’étalage, le fléau des commerçants

par Daniel

Aussi appelé démarque inconnue, le vol à l’étalage constitue le fait de franchir la caisse sans payer une marchandise. Ce phénomène fait rage dans les commerces, car les voleurs sont malins et difficilement identifiables. Voici donc un petit tour d’horizon sur ce fléau qui mine les commerçants.

Un phénomène d’une ampleur inouïe

Le vol à l’étalage cause de graves dommages financiers aux commerçants. En 2019, on estime que le manque à gagner pour les commerçants européens à cause du vol à l’étalage était de 49 milliards d’euros ! Un chiffre encore plus parlant que celui évalué en 2017 qui était déjà de 35 milliards d’euros.


Il est donc plus que jamais nécessaire d’investir dans des technologies préventives et performantes afin de combattre ce type de vol. C’est le cas par exemple des portiques antivol dont vous pouvez obtenir différents modèles si vous cliquez ici. Ils peuvent être installés à chacune des entrées de votre enseigne. Très efficaces contre le vol à l’étalage, ils émettent une alarme qui signale qu’un produit n’a pas été scanné à la caisse.

Ils assurent ainsi une sécurité efficiente et leur aspect très esthétique est un véritable plus pour votre magasin. Aussi, il s’agit d’un investissement qui est rapidement amorti au regard des chiffres alarmants du vol à l’étalage. La France est d’ailleurs le deuxième pays d’Europe le plus touché avec 7,3 milliards d’euros de manque à gagner. Elle se place juste derrière le Royaume-Uni qui enregistre 8,8 milliards d’euros de pertes à cause du vol à l’étalage.  

Les produits les plus touchés par le vol à l’étalage

Les produits chers sont les plus prisés par les voleurs à l’étalage. On retrouve donc en tête les smartphones, les jeux vidéo, les produits cosmétiques, les parfums ou encore les spiritueux. Ainsi, à chaque lancement d’un nouveau produit ou d’une nouvelle collection, les risques de vol à l’étalage sont encore plus accrus.

Les commerces situés dans les centres-villes enregistrent plus de vols à l’étalage que ceux des centres commerciaux. En outre, ce type de vol n’est pas l’apanage des jeunes ! On est bien loin du cliché habituel du jeune avec une casquette et des tatouages. Ces actes peuvent également être commis par des personnes insoupçonnées…

Comme le relate ce site, une septuagénaire a été accusée de quelque 700 vols à l’étalage ! Ne vous fiez donc pas aux apparences et optez pour des dispositifs infaillibles tels que les portiques antivols.

You may also like

Leave a Comment