Quitter son travail pour créer une entreprise

par Daniel

Tout le monde peut devenir entrepreneur. On n’est pas toujours obligé de travailler en tant que salarié. Cependant, bon nombre d’employés se demandent s’ils peuvent, eux aussi, investir dans un projet. Leur souci se pose souvent au niveau de leur statut de salarié, et sur le fait de démissionner. Dans le cadre d’une rupture de contrat, il faut savoir négocier son départ.

Est-il obligatoire de quitter son entreprise pour créer le sien ?

En règle générale, un salarié décide de quitter son entreprise lorsqu’il monte sa propre affaire. Ce qui est tout à fait logique, car c’est une question de gestion de temps. S’il reste travailler 8 heures par jour dans un établissement, il ne pourra pas s’occuper pleinement de ses projets personnels. D’ailleurs, il faut savoir que la gestion d’une entreprise nécessite beaucoup d’investissement que ce soit en temps ou en argent. Par exemple, pour faire une étude de marché, pour élaborer des stratégies marketing, pour préparer les documents administratifs pour la création d’entreprise. Une fois la société sur pied, il faut rassembler une équipe (recruter), briefer tout le monde, etc. Il y a beaucoup à faire. Cependant, rompre son contrat avec son employeur est une solution parmi tant d’autres.

Démissionner pour créer entreprise n’est pas la seule solution qui existe. Il est tout à fait possible d’ouvrir les portes de sa propre société tout en restant salarié d’un autre employeur. L’essentiel est de ne pas s’adonner à une activité de concurrence déloyale. Bien entendu, il faut que cette clause d’interdiction soit aussi bien mise en évidence dans le contrat de travail. Pour ce qui est de la gestion du temps qui pose souvent problème, il ne faut pas oublier qu’il est possible de déléguer les tâches. Ainsi, on peut être propriétaire d’une entreprise et nommer un gérant à sa tête. Aussi, tout ce qu’il reste à faire, c’est de participer aux assemblées générales et de suivre à distance l’évolution du travail. Une autre solution possible est également de devenir associé (ou actionnaire) dans la même boîte où l’on travaille en tant que salarié.

Comment négocier avec son employeur lors de son départ ?

Si l’on décide de quitter son entreprise pour en créer une, il est toujours préférable de présenter sa démission et de quitter son poste dans les règles de l’art. En effet, un abandon de poste est une simple affaire civile (contrairement à la désertion chez les militaires), mais c’est un acte qui salit sa réputation. Si l’on est pressé de partir, il est conseillé de négocier son départ avec son employeur et de trouver un terrain d’entente profitable à chaque partie.

Dans le cadre d’une démission par l’initiative d’un bon employé, il n’est pas toujours évident de prévoir la réaction du représentant de la société. C’est pourquoi il faut toujours recourir à un cabinet spécialisé dans le conseil RH. De cette manière, ce professionnel pourra apporter toutes les solutions possibles pour chaque cas qui pourrait se présenter. Pour en revenir à la situation d’un salarié pressé de quitter son poste, on peut par exemple négocier une réduction du préavis sur son solde de congé restant.

You may also like

Leave a Comment