Comment gérer les risques fournisseurs ?

par Daniel

Les risques fournisseurs constituent un enjeu important pour les entreprises. Un service achat performant doit donc être en mesure de les anticiper et les gérer efficacement. La gestion des risques fournisseurs doit en effet faire partie intégrante de la stratégie achat et en être l’une des priorités.

Les différents types de risques fournisseurs

Il existe plusieurs natures de risques fournisseurs, toutes pouvant fortement impacter la compétitivité de l’entreprise si elles sont mal gérées. La gestion de ces risques est donc une priorité pour de nombreux services achat, et à juste titre. En termes de stratégie achat, les risques fournisseurs représentent en effet un axe d’amélioration primordial. Pour les gérer efficacement, l’équipe achats doit mettre en place des indicateurs et autres outils d’évaluation permettant de suivre, d’analyser et d’anticiper les éventuelles sources de risques dans les domaines suivants :

  • économique : les risques sont liés à la situation économique globale et peuvent impacter les prix ou la disponibilité des ressources (taux de change, politique, chutes de marchés…) ;
  • financier : les risques concernent la santé financière du fournisseur ;
  • technologique, logistique et qualité : les risques sont liés aux technologies utilisées par le partenaire, les modes de livraison, la qualité des produits… ;
  • réglementaire : les risques sont liés aux réglementations, aux législations (d’un pays, d’un secteur, d’un métier…) et aux conditions contractuelles ;
  • métier : le risque métier est lié au pilotage des relations fournisseurs et à la gestion opérationnelle en interne.

La gestion de ces risques implique, en plus de l’analyse et du suivi d’indicateurs, de maintenir une veille sur les fournisseurs disponibles afin de pouvoir réagir vite en cas de problème.

Gérer le risque financier

Parmi tous les risques fournisseurs, le risque financier est le plus lourd de conséquences pour l’entreprise. Il peut en effet fortement impacter son image, la conformité de ses produits et donc la confiance de ses clients. Pour s’assurer qu’un fournisseur soit toujours en mesure de répondre à ses obligations financières vis-à-vis de l’entreprise, celle-ci doit être en mesure de surveiller et d’anticiper. Pour gérer le risque financier, la tenue d’un tableau de bord de santé financière fait partie des actions à mettre en place. Ce tableau de bord permet d’évaluer et de suivre la santé financière des différents fournisseurs et de les comparer entre eux. On recommande en général de baser cette évaluation sur 5 critères :

  • la croissance du chiffre d’affaires ;
  • la rentabilité ;
  • la trésorerie ;
  • la solidité du bilan ;
  • la dette nette.

En fonction des valeurs de ces 5 critères, la fonction achat attribue une notation à chaque fournisseur, lui permettant d’obtenir un résultat de situation globale. L’entreprise américaine Gartner propose pour cela une notation à 5 niveaux :

  • situation financière solide : les résultats financiers du fournisseur sont très bons ;
  • situation financière positive : l’activité du fournisseur est globalement rentable ;
  • situation financière variable : le fournisseur présente des résultats financiers inconsistants ;
  • situation financière instable : le fournisseur fait régulièrement face à des problèmes financiers ;
  • situation financière faible : les résultats financiers du partenaire ne sont pas résilients sur le court et le long terme.

Consultez l’article de Manutan pour en apprendre plus sur la gestion des risques fournisseurs.

You may also like

Leave a Comment